Skip to main content

Les espadrilles, l’accessoire de l’été 🌻🌞

 

Ce sont – pour moi – des indispensables en toutes saisons ! Je porte des espadrilles en intérieur comme en extérieur, avec différentes tenues. J’en ai désormais une belle collection, très souvent achetées pour quelques euros en supermarché : des espadrilles à rayures façons marinière, à paillettes, noires, fluo, à fleurs… elles ne me quittent plus. Pour l’entretien, je n’hésite pas à les passer à la machine à laver (sauf les pailletées, bien sûr 😅).
Seulement avec les années… c’est inévitable : elles s’usent !

Je me suis alors lancée dans l’upcycling ou comment faire du neuf, avec du vieux.
L’avantage, c’est que je n’ai rien eu besoin d’acheter puisque j’ai utilisé des chutes de tissus ainsi que du matériel que j’avais déjà en stock : biais, fil à broder, étiquette, thermocollant,…

Comment upcycler une vieille paire d’espadrilles ?

 

Le matériel :

  • Une vieille paire d’espadrilles (dont la semelle est en bon état, évidemment !)
  • Une chute de tissu pour l’extérieur (si possible plutôt solide type toile de coton) :
    deux morceaux de 25*25 cm pour le dessus + deux morceaux de 12*30 cm pour le talon
  • Une chute de tissu coton, pour la doublure
    deux morceaux de 25*25 cm pour le dessus + deux morceaux de 12*30 cm pour le talon
  • Un découd-vite, une paire de ciseaux, du fil à coudre
  • Du fil résistant, épais. Dans mon cas, je n’avais que du fil à broder sous la main, cela fonctionne aussi !
  • Une aiguille suffisamment épaisse / résistante ou du moins, avec un chas assez large pour accueillir le fil épais.

Facultatif :

  • Une chute de thermocollant :
    deux morceaux de 25*25 cm pour le dessus + deux morceaux de 12*30 cm pour le talon
  • Du biais 
    environ 1 m
  • Des étiquettes pour personnaliser vos espadrilles

Les étapes :

Je vous invite à lire l’ensemble des étapes avant de vous lancer, car il y a plusieurs façons de procéder.

Pour la réalisation de ces espadrilles, je suis partie sur un jacquard rose assez « fin ». Je craignais qu’il ne soit pas assez résistant et qu’il se déforme alors je l’ai thermocollé + doublé d’un coton classique écru.

  1. Au préalable, je recommande de nettoyer le dessous des semelles étant donné qu’on les manipule pas mal 😆
  2. J’ai décousu délicatement la vieille toile grâce à mon « découd-vite » ou découseur.
    Je recommande de marquer l’endroit où démarre le dessus de l’espadrille pour mémoire. Pour cela, j’ai simplement planté des aiguilles :
       
  3. J’ai passé un petit coup de fer à repasser sur la vieille toile afin que le tissu soit bien plat pour pouvoir redessiner le patron.
  4. J’ai décalqué sur une feuille de brouillon puis redessiné les contours proprement. Comme le tissu est bien vieilli et déformé, j’ai tracé une ligne perpendiculaire au centre puis j’ai plié le long de la ligne. J’ai découpé le long des lignes. En dépliant, j’obtiens un patron symétrique. J’ai également marqué les ourlets. Pour ma part, lors de la coupe des tissus, j’ai retiré la partie ourlet puisque j’ai préféré mettre du biais !
  5. J’ai alors reporté mon patron sur mes tissus (extérieur + doublure + thermocollant)
    Attention : si vous souhaitez thermocoller votre tissu extérieur, celui-ci peut rétrécir / se rétracter lors de la pose du thermocollant… donc pensez à couper plus large ou alors : thermocollez AVANT de découper votre patron.
  6. Pour une espadrille, vous obtenez alors ceci :
  7. J’ai surfilé le tissu extérieur + la doublure ensemble.
    MAIS : Vous pouvez aussi coudre endroit contre endroit en laissant une ouverture (3/4 cm) puis retourner l’ouvrage et fermer l’ouverture. Pour cela, il faudra alors prévoir 1 cm de plus tout autour, lors du découpage du patron.
  8. J’ai ajouté du biais (voir ci-dessous).
    Coupez le biais bien au bord, le long du tissu et surfilez les bords (étapes que je n’ai pas prises en photo) :
  9. J’ai préféré que les tissus soient repliés vers l’intérieur (d’où le simple surfilage lors de l’étape n°7)
    J’ai donc fait un « repli » puis positionné mes tissus : pour la partie du dessus de l’espadrille, j’ai positionné le tissu en respectant les repères positionnés lors de l’étape n°2.
    Il est important de positionner et repartir le tissu grâce aux épingles, de cette façon :
  10. Avec l’aiguille et le fil à broder, j’ai fixé les tissus au « point feston » (j’ai commencé par la partie du dessus puis la partie du talon). Il suffit de piquer à travers la semelle, dans le cordage et à travers les tissus. Bien tirer sur le fil pour fixer l’ensemble.
  11. J’ai réalisé un petit point pour fixer la jointure entre la partie du dessus et la partie du talon.
    Et j’ai également ajouté une étiquette sur le talon ❤️

Terminé ! 🎉